Christophe Briquet Ostéopathe énergéticien

03 23 64 77 05

Laissez un message sur le répondeur, je vous rappelle rapidement

Séquelles cicatricielles post-chirurgicales en ostéopathie tissulaire , ou pourquoi traiter le Fascia après une chirurgie .

Séquelles cicatricielles post-chirurgicales en ostéopathie tissulaire , ou pourquoi traiter le Fascia après une chirurgie .

séquelles cicatricielles post-chirurgicales en ostéopathie tissulaire , ou pourquoi traiter le fascia après une chirurgie

"Suite à une laparotomie, j'ai eu des problèmes d'adhérences au niveau de ma cicatrice.

 J'avais une masse au dessus de ma cicatrice qui était très gênante pour moi, mes sous vêtements se bloquaient en dessous et frottaient sur la cicatrice ce qui me provoquais des démangeaisons, c'était très inconfortable sans parler du côté esthétique très moche... 

J'ai effectuée des recherches qui m'ont amené vers Mr Briquet , ostéopathe travaillant sur les tissus. J'ai expliqué mon cas à Mr Briquet, qui m'a expliqué qu'effectivement après un traumatisme, les tissus du corps (spécialement le Fascia) possèdent une mémoire. Lorsque survient une force traumatisante, le tissu qui reçoit cette force est modifié.

Après quelques séances (4 séances ), je n'ai plus cette gêne avec mes sous vêtements, plus de démangeaisons et la masse au dessus de ma cicatrice a diminuée, la cicatrice n'adhère plus.

Mr Briquet a vraiment amélioré les choses et j'en suis très contente.Il est à l'écoute et très compétent.Un grand merci à Mr Briquet." 

Mlle A. M. , Mars 2021 .


REPONSE : "Merci infiniment Mlle M. , pour ce témoignage qui illustre clairement  l’intérêt thérapeutique de « l’ostéopathie énergétique et tissulaire » dans les problèmes entraînés par les « séquelles cicatricielles » de chirurgie sur l’organisation tissulaire de l’organisme ….

En effet , il convient de rappeler ici cette notion de « séquelles cicatricielles » , avec son cortège « d’adhérences » , de « rétractions » , mais aussi de « points de fixité » tissulaires entraînant bien entendu des « pertes de mobilité et de motilité » tissulaires ….

Un grand ostéopathe américain a dit : « n’oublions pas qu’une chirurgie reste un traumatisme « organisé » certes , mais un traumatisme malgré tout …. »

C’est notamment au sein de la « trame fibrillaire » du Fascia , dont il ne faut jamais oublier que celle-ci est totalement ininterrompue depuis la superficie de la peau jusqu’à la profondeur du périoste et de l’os lui même , mais aussi depuis la tête aux pieds , que cette chirurgie va entrainer une forme de « désorganisation » et même de « chaos fonctionnel » , avec des conséquences non seulement sur la région concernée mais aussi , ce qui est souvent ignoré , tout à fait à distance de la cicatrice elle même …..

Le Dr jean-Claude Guimberteau ( chirurgien lui même , membre de l’académie nationale de chirurgie plastique ) , grand « explorateur du Fascia » écrit à propos de ces cicatrices et de leurs répercussions tissulaires : « Une cicatrice reste une zone de DYSFONCTION somatique et un réel CHAOS structurel , sans finalité fonctionnelle , au contraire de l’ORGANISATION fibrillaire normale , pouvant être décrite comme un système obéissant à un déterminisme fonctionnel » mais encore « La cicatrisation introduit le DESORDRE dans l’organisation fibrillaire . Les ADHERENCES qui en découlent sont responsables de la disparition de l’harmonie fibrillaire dynamique originelle » ….!!!

Un autre éminent ostéopathe américain , J. E. Upledger , spécialiste reconnu en « ostéopathie crânio-sacrée » écrit : « l’expérience nous a montré que « le tissu cicatriciel » , même propre , des incisions chirurgicales , ou post-traumatiques qui elles sont moins stériles , peuvent entraîner des problèmes à long terme sur la mobilité fasciale , c’est à dire la mobilité du Fascia  ….Un tiraillement de la mobilité du Fascia qui est induit par une formation cicatricielle , peut même entraîner une dysfonction du système crânio-sacré » …..!!!

Il cite notamment des cas où « nous avons même aussi observé la guérison de « dépression endogène » ( c’est à dire d’étiologie inconnue !!! ) après mobilisation du tissu cicatriciel qui entraînait une compression de la base crânienne » …!!!!

C’est dire si les conséquences nociceptives d’une cicatrice  peuvent se révéler multiples et difficiles à diagnostiquer clairement !!!

En ce qui me concerne , le cas le plus frappant que j’ai rencontré en cabinet était celui d’une patiente ayant subi une ablation rénale ( néphrectomie ) une quinzaine d’années environ avant de me consulter pour une douleur et une raideur scapulaire du même côté ( épaule douloureuse et limitée , côté gauche en l’occurence ) ; les restrictions de mobilité tissulaire ont immédiatement mis en lumière le rôle de nuisance de cette cicatrice et après avoir travaillé cette zone cicatricielle pendant la séance entière ( c’était rééllement tout le temps nécessaire pour obtenir le relâchement tissulaire dans le Fascia thoraco-lombaire !!! ) , les problèmes de son épaule furent résolus absolument et définitivement , sans même avoir besoin d’y toucher !!!! 

Rappelons au passage que le temps contrairement aux idées reçues , loin d’améliorer les choses , va bien plutôt les compliquer car les conséquences et les compensations mises en place par le corps  et littéralement « imprimées » dans celui-ci , deviendront encore au fil du temps plus délicates à libérer …..

Ceci nous permet alors de comprendre la nécessité d’intervenir , mais encore d’intervenir « précocement » si possible , en « ostéopathie énergétique et tissulaire » sur cet aspect « désordonné » et hautement « perturbé » de la cicatrice et de son environnement , afin de tenter d’y rétablir , localement et à distance , le maximum d’harmonie et de mobilité tissulaires possibles ..!!!

Nous avons eu la chance dans votre cas de pouvoir intervenir avant même que certaines de ces complications puissent s’installer , car vous nous avez consulté moins d’un an après cette chirurgie supra-pubienne ( laparotomie horizontale basse , dite "incision de Pfannenstiel" ) ….!!!!

Par bonheur , « rétablir des mobilités normales » au sein du Fascia  perturbé par une telle cicatrice est  tout à fait possible , comme vous le témoignez vous même , et ce à l’aide d’une approche ostéopathique « toute en douceur » , sans la moindre « manipulation ni le moindre craquement » , mais en « écoutant » avec nos mains et en « accompagnant » les forces de « résilience tissulaire » au sein du continuum tissulaire du  Fascia dans tout le corps …!!!

Vous exprimez les choses très clairement : « je n’ai plus cette gêne avec mes sous-vêtements , plus de démangeaisons , et la masse au dessus de ma cicatrice a diminué , la cicatrice N’ADHERE plus … »

Sachez que je partage avec vous cette joie d’un confort de vie amélioré , et vous remerciant encore pour votre témoignage , je vous souhaite une excellente continuation …."

Votre ostéopathe , C.B. , D.O. 

   

Retour

Accueil - Connexion - Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies

Double-Y, création de sites internet, logiciels, applications mobiles à Caudry, Cambrai, Hauts de France